Loisirs

Comment organiser sa journée quand on ne travaille pas ?

🕒 6 minutes de lecture Les premiers pas vers le chômage nous semblent être des vacances méritées (ou pas) où l’on trouve du temps pour soi. Mais lorsque la durée s’allonge, il faut forcément organiser ses journées pour les rendre agréables et efficaces.

La journée type de Pôle Emploi

En 2017, Pôle Emploi a décidé d’ouvrir le débat le jour type d’un chômeur. Pour la structure, les demandeurs d’emploi consacrent 6 heures par jour à leurs recherches. Voici le calendrier :

A lire également : Où séjourner aux alentours de Brest ?

Le matin

Le chômeur se lève tôt, vers 7h45. Il commence sa journée par une séance de sport à jeun. Cela lui permet de booster sa motivation pendant 45 minutes. Un jogging, une séance de musculation ou quelques longueurs dans la piscine, tous les sports sont bons à pratiquer. Après cet effort physique, il est évidemment temps de prendre une douche. Le bon moment pour réfléchir à vos désirs et à vos objectifs. Vous mettez vos idées au clair, tout en essayant de reprendre votre souffle. Cet exercice, mentale cette fois, dure 10 minutes en moyenne.

À 8h45, c’est l’heure du petit déjeuner tant attendu. Le repas le plus important de la journée, vous indiquera tous les spécialistes de la nutrition. Il se veut copieux, car il faut de la force pour affronter la journée, et surtout se prendre à l’extérieur ou le plus près possible d’une fenêtre. À cette occasion, le chômeur prend un bain de lumière afin d’éviter toute dépression.

A lire en complément : Comment organiser un anniversaire pas cher ?

9h15 s’affiche sur l’écran du smartphone, il est enfin temps de commencer à chercher un emploi. Au programme :

  • Cibler des entreprises intéressantes et motivantes
  • Rédiger des lettres de motivation personnalisées pour chacun
  • Des candidatures spontanées pour des structures qui auraient attiré notre attention
  • Répondre aux offres d’emploi
  • Augmenter si
  • besoin

L’estomac qui gargouille ? Normal, il est midi ! Il est temps de se détendre devant une belle assiette que le chômeur a cuisiné avec amour et passion. Quittez le plat pour être réchauffé au micro-ondes, on s’amuse bien. Bien manger est également la clé d’une bonne journée.

Dans l’après-midi

Après une heure de pause déjeuner, le demandeur d’emploi se tourne vers une tâche particulière. Il s’agit de répondre à des offres concernant des missions ponctuelles (comme l’intérim, ou un contrat à durée déterminée) qui ne sont pas réellement liées à la profession visée. Mais il faut gagner de l’argent et sortir du chômage un jour. Les factures ne vont pas se payer d’elles-mêmes comme le dirait l’autre.

À 14 h, c’est la délivrance. La personne peut enfin penser à elle-même. Nous laissons le sujet du travail dans le placard. On se déconnecte, on regarde une série, on se fait une beauté, on prend l’air. Cette partie est essentielle.

Non 16h00, ce n’est pas l’heure du goûter chez le demandeur d’emploi mais du réseautage. Rendez-vous sur LinkedIn pour prendre contact avec d’anciens collègues, d’anciennes connaissances et surtout pour consulter des offres d’emploi spécifiques et ciblées.

17h30 : fin de journée. Le Web le navigateur voit ses pages se fermer une par une, l’écran devient noir. La liberté n’a jamais été aussi proche. Ce calendrier est toujours bien rempli.

Bref, dans la vraie vie, ce n’est certainement pas pareil… Tout n’est pas toujours aussi rose et encadré, mais il existe toujours des moyens de prendre soin de soi intelligemment. Il suffit de savoir comment vous y prendre pour créer votre journée idéale et éviter la spirale infernale du confinement.

Chômage réussi

Établissez un calendrier

En commençant une journée en panne, vous risquez très rapidement de tourner en rond. Il n’y a pas de secret, pour pouvoir prendre soin des choses, il faut planifier les choses . Le sentiment n’est pas la solution idéale lorsque l’on est au chômage. Les heures peuvent prendre du temps, alors nous nous organisons ! Nous noircissons les pages d’un cahier avec toutes les tâches que nous avons à faire et nous les classons chronologiquement.

Dans la recherche d’un emploi également, le planning est utile et vous permet de vous situer. Un La carte Excell peut être utilisée. Il prend note de toutes les mesures prises. J’ai contacté cette entreprise, ce jour, j’ai reçu un commentaire oui ou non. Ce suivi personnel vous permet d’être beaucoup plus efficace dans vos recherches et d’éviter les erreurs, comme une demande en double par exemple.

Maintenir votre carnet d’adresses

Le chômage est considéré, pour bon nombre de personnes, comme un handicap. Involontairement, les demandeurs d’emploi s’enferment dans un univers assez sombre. Les autres travaillent et ne sont donc pas disponibles pendant la journée. Ces différences d’utilisation du temps semblent incompatibles et le lien social s’estompe progressivement. Pourtant, c’est tout sauf ce dont vous avez besoin lorsque vous ne travaillez pas.

Au contraire, ces relations doivent être préservées et surtout maintenues. C’est même le BBA du demandeur d’emploi. Il ne faut pas non plus hésiter à rechercher des connaissances préalables sur les réseaux sociaux. Saviez-vous que les deux tiers des emplois ne sont plus trouvés par le biais d’offres mais par le biais de candidatures spontanées ou de bouche à oreille ? Vous pouvez, sans vraiment le savoir, avoir des personnes dans votre cercle d’amis qui peuvent vous aider.

Créer des objectifs

Pour que la journée soit propice au succès, vous devez vous fixer des objectifs. Celles-ci doivent bien sûr être réalisables, sinon il n’y a aucun intérêt et vous risquez de perdre rapidement confiance en vous. Nous pensons souvent que puisque nous ne travaillons pas, le défi ne nous concerne plus. Mais ce n’est pas vrai, c’est même un élément qui peut accélérer les choses.

L’esprit est stimulé par le désir de se dépasser. Nous sommes seuls contre nous-mêmes et c’est un véritable exercice qui sera utile pour les phases d’entretien d’embauche. Vous vous connaissez encore mieux lorsque vous devenez votre propre adversaire. Nous ciblons les forces et les faiblesses. Il est alors beaucoup plus facile de se vendre devant un recruteur.

Profitez de l’occasion pour vous entraîner

Les chômeurs ont du temps et ce temps est précieux. Il est important de savoir comment l’utiliser pour avoir encore plus de succès. Pourquoi ne pas vous entraîner ? Il est de plus en plus facile de trouver une formation certifiée dans n’importe quel domaine et sur n’importe quel sujet. Nous aiguisons notre curiosité et nous nous spécialisons dans des thèmes spécifiques.

Les sites en ligne proposent des sessions de formation, Pôle Emploi peut également vous aider à les trouver car ils ont de nombreux partenariats. Il est toujours bon de s’intéresser à d’autres domaines et d’acquérir de nouvelles connaissances. De plus, l’apprentissage supprime le sentiment de stagnation que nous pouvons avoir lorsque nos jours sont les mêmes. Encore une compétence à ajouter à votre CV.

Les pièges à éviter

Trop de temps tue le temps

Si vous décidez de planifier des tâches, vous devez le faire avec sagesse. Une mission, qui a été mal évaluée, peut nous prendre plus de temps que prévu. Et pourtant, la relativité du temps est quelque chose de très important.

De même, si vous avez beaucoup de temps et que vous n’occupez pas tout cet espace, une tâche peut s’étendre lorsque ce n’est pas nécessaire et vous pouvez l’utiliser pour d’autres choses. Le problème est que l’évolution de la situation est à la traîne et que tout est chamboulé. Une instabilité qui peut coûter cher.

Procrastination

Cette « maladie » est commune à de nombreuses personnes. Nous avons reporté au lendemain les choses que nous avions prévu de faire ce jour-là. Il s’agit souvent d’actions douloureuses, que nous n’aimons pas forcément mais que nous devons encore faire. Et cela est d’autant plus vrai lorsque vous êtes inactif pendant la journée.

Pour éviter de tomber dans le panneau arrière, nous évitons absolument de commencer par le plus simple. Nous ne nous laissons pas tomber et nous choisissons les missions qui nous semblent les plus ennuyeuses, les plus lourdes ou les plus compliquées. Une fois que vous vous en êtes débarrassé, vous vous sentez libéré et prêt à passer à autre chose. Le plaisir peut enfin voir le jour.

« Je suis sur un projet » par votre ami au chômage depuis 3 ans

https://t.co/AIDiOQA5rv — Les Gorafis (@le_gorafi) 11 octobre 2018

Ne faites pas de pause

Beaucoup pensent que si vous vous efforcez de trouver du travail, vous le trouverez. Et pourtant, le fait de geler une seule mission pendant une journée entière ne rend pas le résultat efficace, bien au contraire. Il a été prouvé que la concentration diminue considérablement après 90 minutes d’attention ininterrompue.

Il est nécessaire, voire vital, de prendre une ou plusieurs pauses pour bien performer. Passer à une autre action avant de revenir à celle entamée fait également partie de cette rupture mentale. La monotonie tue l’efficacité. Prenez donc votre temps pour donner le meilleur de vous-même.

Internet n’est pas la seule source d’informations

Nous vivons à une époque où Internet est omniprésent. On a vraiment l’impression que tout se passe sur le web. Pourtant, passer toute la journée à parcourir les pages Web n »a jamais été complètement efficace.

La meilleure solution serait de consacrer 50 % de votre temps sur le Web et 50 % sur le terrain. Ce que l’on entend par « terrain » englobe la formation, les séjours linguistiques, les rendez-vous téléphoniques et physiques, les rencontres avec de vieilles connaissances… Tout ce qui est utile pour la recherche d’emploi ou le développement personnel et qui se passe en dehors de l’écran de l’ordinateur.

Éviter le syndrome du peignoir

Vous n’êtes pas obligé de vous lever à 7h45 pour faire une série de 300 pompes comme le recommande Pôle Emploi mais il n’est pas recommandé de rester en pyjama toute la journée lorsque vous êtes au chômage ! Une telle routine entraîne une perte d’élan et de motivation.

Alors habillez-vous comme si vous commenciez une journée normale. Vous le ferez pour vous-même au début, puis cela deviendra une habitude. Vous n’aurez aucun mal à vous réinsérer dans un environnement professionnel et collectif.

Tous les conseils sont bons à suivre mais surtout il faut prendre du recul. Une journée de chômage est construite dans un but précis : aller de l’avant et surtout ne pas stagner. Tout ce que tu as à faire c’est créez votre semaine idéale pour ne pas tomber dans la routine et laissez-vous aller. Nous sommes avec vous !