Seniors

Quel budget compter pour offrir à vos aînés une habitation agréable ?

Si certains seniors préfèrent vivre seuls, d’autres en revanche peuvent souffrir énormément de la solitude. Selon les statistiques, l’isolement touche environ 5 millions d’aînés en France. Pour préserver la santé mentale de votre proche, le mieux à faire est de le placer dans une résidence senior, un lieu où il sera bien entouré. Quel budget prévoir pour financer une telle location ?

La résidence senior, le nec plus ultra pour vos proches âgés

Vivre seul à domicile permet de conserver ses habitudes, mais ce mode de vie est particulièrement dangereux pour une personne âgée. Que fera cette dernière en cas d’accident domestique (chute, noyade, intoxication alimentaire) ou de cambriolage ? Pourra-t-elle appeler à l’aide ou alerter les secours à temps ? Qui s’occupera de ses tâches quotidiennes (vaisselle, ménage, courses…) ?

A voir aussi : Quelles sont les aides à l'embauche ?

Vous souhaitez optimiser le confort et renforcer la sécurité de votre proche ? Louer alors une résidence senior pour lui permettre de vivre ses vieux jours comme à l’hôtel. Il sera chouchouté comme un roi dans un logement adapté à ses besoins. Des professionnels comme Residences-montana.com offrent justement un cadre d’exception en plein cœur de plusieurs grandes villes. Dans un décor agréable, votre parent pourra profiter de services à la carte : restaurant, salon de beauté ou cinéma, en compagnie d’un personnel chaleureux et bienveillant. Si vous hésitez encore à louer ce type d’hébergement pour vos parents ou grands-parents, voici d’autres raisons de franchir le cap.

résidence senior

A lire en complément : Où s'installer en Bretagne pour la retraite ?

Les résidences seniors contribuent à maintenir un lien social

Dans ces établissements vivent de nombreux aînés qui ont généralement les mêmes centres d’intérêt. Dans un tel environnement, votre proche ne se sentira jamais seul. Il pourra ainsi échanger régulièrement avec les autres résidents et pratiquer toutes sortes d’activités de groupe.

Le maintien à domicile est plus aisé dans ces logements

Dans une résidence senior, s’il le souhaite, l’aîné peut bénéficier d’une aide quotidienne pour la réalisation des tâches. Le personnel est présent en permanence sur place. Par exemple, s’il est en perte d’autonomie, les auxiliaires peuvent l’aider à se laver, s’habiller et prendre le repas.

Combien coûte la maison de retraite ?

Le coût d’une maison de retraite dépend de plusieurs paramètres, à savoir : le standing du logement, la qualité des prestations et l’emplacement de la résidence. Vous comprenez qu’une maison bien décorée avec des meubles design et située dans une grande ville ne peut pas avoir le même tarif qu’une habitation au mobilier vétuste et qui se trouve dans une banlieue.

Toutefois, selon plusieurs rapports, le prix mensuel médian d’une maison de retraite est de 1 800 euros. Ce montant représente un énorme investissement pour les familles modestes. Il existe cependant des dispositifs pour alléger la facture.

Accueillir un proche en perte d’autonomie chez vous

Pour aider votre père ou votre mère à bien vieillir, vous pouvez l’accueillir chez vous plutôt que de le mettre dans une maison de retraite. Si cette solution semble simple, il faut néanmoins prendre un certain nombre de mesures pour faciliter l’accès de l’aîné à toutes les pièces de la maison. Autrement dit, vous devez apporter des modifications à votre domicile pour faciliter le quotidien à votre parent.

Si vous vivez dans un immeuble, prévoyez un monte-escalier électrique pour lui permettre d’avoir accès à toutes les pièces de la maison en toute sécurité. À défaut de cet équipement, on peut sécuriser les escaliers avec une main courante et une rampe d’accès.

N’oubliez surtout pas de modifier les salles de bain pour éviter les chutes et glissades. Pensez à poser des revêtements antidérapants et des barres d’appui à certains endroits. Enfin, pour optimiser sa sécurité, surtout quand vous êtes loin de maison, offrez-lui un bracelet détecteur de chute. L’équipement envoie une alerte lorsque son porteur fait une chute.

Les aides financières pour faciliter l’accès à une habitation adaptée

Faciliter l’accès à une habitation adaptée pour les personnes âgées peut représenter un coût non négligeable. Heureusement, il existe différentes aides financières qui peuvent alléger la facture.

Le crédit d’impôt est une mesure intéressante pour réduire le montant des travaux liés à l’accessibilité du logement. Il permet de déduire une partie des dépenses engagées dans ce cadre de ses impôts sur le revenu. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre centre des impôts pour connaître les conditions et modalités d’obtention de cette aide.

Certaines communes proposent aussi leur propre aide financière. Renseignez-vous auprès du service local du maintien à domicile ou de la mairie afin de savoir si votre ville propose ce type d’aide. Ces subventions peuvent prendre différentes formules : prise en charge partielle ou totale des travaux, prêt sans intérêts, etc.

Pour les personnes ayant besoin d’un fauteuil roulant électrique ou d’un autre équipement médicalisé, il est possible que ces investissements soient pris en charge par l’Assurance Maladie. Une prescription médicale sera nécessaire ainsi qu’une demande préalable auprès de la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM).

Certains organismes spécialisés dans l’aide aux personnes âgées proposent aussi des financements spécifiques pour faciliter l’accès à une habitation adaptée. Renseignez-vous auprès de ces structures pour en savoir plus sur les conditions d’éligibilité et les modalités d’obtention.

Les critères à prendre en compte pour établir un budget réaliste pour l’habitation de vos aînés

Lorsqu’il s’agit de prévoir un budget pour l’habitation de vos aînés, pensez à bien prendre en compte votre proche en perte d’autonomie. Cela inclut la prise en compte du niveau de dépendance, des éventuelles pathologies ou handicaps, ainsi que des équipements médicaux nécessaires. Ces facteurs joueront un rôle crucial dans le choix et le coût du logement adapté.

Pensez à bien considérer la localisation géographique du futur logement. Les prix immobiliers peuvent varier grandement selon les régions et les quartiers. Pensez aussi bien aux maisons individuelles qu’aux résidences services en passant par les EHPAD (Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes). Chaque option présente ses avantages et ses inconvénients financiers qu’il faudra étudier attentivement.

Pensez aussi à anticiper les frais liés à l’entretien et à l’aménagement du logement choisi. Des travaux peuvent être nécessaires pour garantir la sécurité et le confort de votre proche : installation de rampes d’accès, aménagement de la salle de bains, mise en place d’un ascenseur… Ces coûts supplémentaires doivent être pris en compte dans l’établissement du budget.

N’oubliez pas les frais récurrents tels que le loyer ou les charges mensuelles. Certains établissements peuvent aussi demander des frais d’entrée ou des dépôts de garantie qu’il faudra prévoir dans votre estimation financière.

Prendre ces critères en considération vous permettra d’avoir une vision plus claire et précise des dépenses à anticiper pour offrir à vos aînés une habitation agréable et adaptée à leurs besoins spécifiques. N’hésitez pas à demander conseil auprès d’un professionnel ou d’une association spécialisée dans le domaine pour vous accompagner dans cette démarche importante.